Accueil » Actualité » MWC 2020 : le salon désormais en danger perd aussi Intel, Vivo et NTT Docomo

MWC 2020 : le salon désormais en danger perd aussi Intel, Vivo et NTT Docomo

Le MWC 2020 est en train de virer au cauchemar. La liste des entreprises qui se sont retirées du salon vient encore de s’allonger. C’est maintenant Intel, Vivo et NTT Docomo qui ont décidé d’annuler leur participation au Mobile World Congress à cause de la menace du coronavirus.

Image 1 : MWC 2020 : le salon désormais en danger perd aussi Intel, Vivo et NTT Docomo

Combien d’entreprises et de visiteurs vont finalement se déplacer à Barcelone du 24 au 27 février ? Difficile à dire avec toutes ces annonces de retraits qui se suivent les unes après les autres. Hier, nous vous apprenions que Sony et Amazon annulaient leur présence et que Samsung diminuait ses effectifs présents. Nvidia a annoncé son retrait il y a deux jours et c’est LG qui a ouvert la marche le 5 février. Décidément, ça ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices pour le plus grand salon de l’industrie de la téléphonie mobile qui cumule les pertes.

Intel, Vivo et NTT Docomo se retirent du MWC

Un porte-parole d’Intel a déclaré à nos confrères de VentureBeat que : « la sécurité et le bien-être de tous nos employés et partenaires sont nos priorités absolues, et nous nous sommes retirés du Mobile World Congress de cette année par prudence. Nous sommes reconnaissants à la GSMA pour sa compréhension et nous sommes impatients d’assister et de soutenir les futurs événements du Mobile World Congress ». Nous ne savons pas encore si Intel va emboîter le pas à Sony en publiant une vidéo au même moment afin de dévoiler ses nouveaux produits.

Du côté de Vivo, ce sont les mêmes inquiétudes concernant la sécurité de ses employés qui l’ont poussé à prendre cette décision. Le fabricant chinois ne pourra donc pas présenter son nouveau concept phone, l’Apex 2020. Il communiquera ultérieurement plus d’informations au sujet de son lancement. Nous ne attendons donc pas à une conférence en streaming de la part de Vivo.

Enfin, NTT Docomo qui est l’opérateur mobile principal au Japon s’est retiré après avoir pris en considération la sécurité des clients, des partenaires et des employés face à l’épidémie de coronavirus. Le bilan est de plus en plus lourd pour le Mobile World Congress qui perd autant de participants clés. En termes d’annonces importantes, il nous reste encore Samsung, Microsoft, Nokia, Qualcomm, Honor et Lenovo. Espérons que ces géants ne changent pas d’avis !

Source : The Verge