2006/2007, la rédac' se lâche !

... et ses attentes pour 2007

L’année 2006 a été chargée, l’année 2007 promet d’être explosive ! En espérant que ce soit dans le bon sens du terme ...

Vista, Office ... l’année Microsoft !

Comme tout le monde (mis à part quelques pingouins mal lunés), j’attends avec hâte l’arrivée de Windows Vista et d’Office 2007. Ayant pu tester les deux dans leurs versions plus ou moins bêta, j’espère beaucoup de ces produits dont je ferais l’acquisition dès leur sortie. Plus que les avancées technologiques, ce sont les améliorations ergonomiques qui m’excitent tout particulièrement, en espérant ne pas être déçu à moyen et long terme.

Enfin des hotlines au service des consommateurs ?

Enorme attente de ma part : des hotlines gratuites et efficaces, aussi bien en ce qui concerne les FAI que les opérateurs TV ou les vendeurs en ligne. Il est intolérable de devoir payer lorsqu’un service n’a pas été rendu correctement. J’espère qu’en 2007 quelques sociétés prendront le pari d’une hotline gratuite et efficace, histoire d’ouvrir la voie aux autres.

hotlines

Et son on passait au Web 2.1 ?

Parfois jugé élitiste, voire masturbatoire, le concept de Web 2.0 a déferlé sur le Web, et l’année 2006 a été riche en nouveautés, aussi bien communautaires que fonctionnelles. Je souhaite que l’année 2007 soit l’année de la stabilisation technologique et de la généralisation de ces services. Aujourd’hui le grand public n’a accès qu’aux seuls incontournables du Web 2.0, que ce soit Skype, YouTube ou Netvibes par exemple. Ces évolutions seront, je l’espère, systématiquement intégrées par tous les géants du Web, à l’instar de Skyblog qui va faire évoluer sa plate forme de blog dans le courant de l’année 2007, ce qui est sans nul doute appréciable.

politique président

L’année des e-présidentielles

Parler de l’année 2007 sans faire allusion aux élections serait une hérésie. Cette année il est fort probable que tous les candidats tiendront à jour un blog de campagne (c’est plus ou moins déjà le cas). Internet a déjà été pour certains un vecteur important pour la précampagne en 2006, il est fort à parier que la chose se généralise en 2007, et c’est bien souhaitable ! L’espace de liberté, et les interactions possibles entre les politiciens et les internautes-citoyens devraient offrir des débats et des échanges d’une richesse incomparable. Comme beaucoup j’espère en profiter, et l’exploiter autant que possible pour mieux comprendre les démarches et les idées de chaque candidat. Il est rare qu’un votant lise réellement le programme d’un parti, le Web pourrait permettre de combler en partie ce manque et de rouvrir les débats citoyens, au sens propre du terme.