Accueil » Actualité » Des chercheurs mettent au point un bracelet qui suit la main en 3D avec des capteurs thermiques

Des chercheurs mettent au point un bracelet qui suit la main en 3D avec des capteurs thermiques

Alors que la réalité virtuelle et la réalité augmentée progressent régulièrement en termes de fidélité visuelle et de confort du casque, les chercheurs continuent à travailler sur des solutions qui donneront une impression plus naturelle que de tenir une manette.

Des chercheurs de Cornell et de l’université du Wisconsin, à Madison, ont conçu un dispositif monté sur le poignet qui suit en permanence l’intégralité de la main humaine en 3D. Le bracelet, appelé FingerTrak, peut détecter et traduire en 3D les nombreuses positions de la main humaine. 20 positions des articulations des doigts sont déjà reconnues.

Image 1 : Des chercheurs mettent au point un bracelet qui suit la main en 3D avec des capteurs thermiques
Crédit : Cornell University

La prouesse est réalisée à l’aide de trois ou quatre caméras thermiques miniatures qui lisent les contours du poignet. Selon les chercheurs, l’appareil pourrait être utilisé dans la traduction du langage des signes, la réalité virtuelle, la santé mobile, l’interaction homme-robot et d’autres domaines.

Sciences : Les remarquables prouesses qu’accomplissent les scientifiques de chez eux

Il est intéressant de noter que les chercheurs suggèrent que les contours du poignet sont « suffisants pour prédire avec précision la posture de la main dans son ensemble« . Cela permet de placer tout le système de détection sur le poignet, plutôt que d’avoir besoin de gants, d’anneaux ou d’autres dispositifs.

Ce bracelet à ultrasons vous protège des microphones à proximité

Des applications intéressantes en réalité virtuelle

Des caméras montées au poignet pourraient compléter les caméras que l’on trouve dans les casques comme l’Oculus Quest. Celles-ci surveillent la position des mains et des doigts depuis la tête de l’utilisateur. Sous forme de prototype, FingerTrak est déjà assez petit. Néanmoins, celui-ci pourrait facilement devenir encore plus petit avec une ingénierie plus poussée. Il repose principalement sur des caméras thermiques minuscules à très basse résolution (32 x 24 pixels), disposées autour du bracelet. Le prototype s’appuie également sur un mini ordinateur Raspberry Pi.

Facebook dévoile sa vision du travail post pandémie en réalité virtuelle et augmentée

Il faudra peut-être des années avant que l’équipe qui a créé FingerTrak ne trouve un moyen de commercialiser son invention. Cependant, ce qui est prometteur ici, c’est que l’appareil utilise des composants abordables et qu’il est déjà très précis.

Source : ACM Digital Library