Accueil » Actualité » NASA Dart : la mission s’inspire-t-elle d’Armageddon ou est-ce l’inverse ?

NASA Dart : la mission s’inspire-t-elle d’Armageddon ou est-ce l’inverse ?

Avec le lancement de la mission DART, Michael Bay se dit satisfait de voir la NASA prendre des dispositions pour contrer la menace des astéroïdes.

En 1998 sortait Armageddon réalisé par Michael Bay. Dans ce film, la NASA recrute une équipe de choc afin de détourner un astéroïde qui se dirige droit vers la Terre. Une mission similaire à celle qu’a lancée l’agence avec l’aide de SpaceX la semaine dernière.

DART
L’impacteur cinétique DART voyage vers sa cible. Crédit : NASA

Si l’objectif initial est bien le même, les moyens employés pour y parvenir sont bien différents. Dans le film, une équipe se rend sur place pour forer un puits et le faire exploser avec une charge nucléaire alors que la mission DART consiste à simplement venir percuter l’astéroïde pour le dévier légèrement.

Une mission inspirée du film ou l’inverse ?

Bien évidemment, avec l’annonce de la mission DART, de nombreuses personnes ont fait le rapprochement avec le scénario du film. Michael Bay en personne a même décidé d’ajouter un commentaire à ce propos. Lors d’un entretien, le réalisateur n’a pas caché sa satisfaction : « notre plan n’était pas si loin de celui où ils envoient un vaisseau pour le pousser, soit avec une bombe nucléaire ou autre, ils ont juste à le pousser ».

Michael Bay a ensuite expliqué qu’il avait rencontré un responsable du Jet Propulsion Laboratory de la NASA qui était chargé de trouver les astéroïdes potentiellement dangereux pour notre planète. De son propre aveu, une partie des éléments mentionnés dans le film étaient issus de vrais plans.

Même s’il semble se féliciter de la tournure des événements, ses déclarations montrent bien que la NASA est plus à l’origine du film que ce dernier à l’origine de la mission DART. Néanmoins, la médiatisation de ce projet est un bon point pour l’agence puisqu’il permet de faire prendre conscience à la majorité que l’humanité pourrait faire face, un jour, à ce type de danger.

Armageddon, un support utile à la NASA

Ironiquement, la NASA a déjà utilisé le film dans un programme de formation. Les recrues devaient relever le plus d’inexactitudes possible. Au final, il semblerait que le film présente au moins 168 éléments impossibles. De quoi mettre fin au débat sur l’origine de la mission DART.

A lire aussi > La NASA va explorer l’astéroïde le plus cher de la galaxie avec un véhicule électrique peu commun

Quoi qu’il en soit, il faudra attendre fin d’année prochaine pour connaître le résultat de la mission en cours et permettre à la NASA d’agir en conséquence.

Source : screenrant