Votre question

Retour à la photographie argentique

Tags :
  • Photo
  • Bonnes affaires
Dernière réponse : dans Photo et vidéo
22 Février 2011 15:22:08

Bonjour,
J'ai dans l'idée de mettre à la photo argentique. Je pense bien à un Nikon d'occasion comme un Nikon N6006 comme mes objectif sont compatible.
Mais je me demande comment on peut développer ses photos sois même en couleur ou même encore si il y a encore un laboratoire qui les développe. :??: 

Merci de vos réponses!

Autres pages sur : retour photographie argentique

23 Février 2011 21:48:38

Bonjour bouboule67

J'ai tenu à réagir car personnellement j'ai commencé la photo au numérique et maintenant je ne fais plus que de l'argentique quasiment.

Tout dépend ce que tu veux faire, et sache que tu n'es pas obligé de travailler tes photos à l'agrandisseur. Tu peux par exemple ne développer que les pellicules pour obtenir des négatifs, et les numériser sur un scanner (beaucoup de scanner maintenant permettent la numérisation des négatifs).
Un scanner Epson V500 photo peut très bien faire l'affaire.

Ensuite, pour le choix de l'appareil, as-tu envisagé le moyen format ?

Tu trouve aujourd'hui énormément d'occasion et de très bonnes affaires vu la qualité des optiques que tu pourra trouver.

La différence entre le 35mm et le moyen format, c'est la taille du négatif.
Un négatif en moyen format est bien plus grand qu'un négatif 35mm, ce qui offre une qualité d'image et une profondeur de champs vraiment intéressante.

J'ai une galerie photo réalisée au moyent format, je te laisse juger de ce que l'on peut obtenir :
http://universpellicule.jalbum.net/Univers%20Argentique...

Après, il y a des inconvénients avec le moyen format :
- moins de prises de vue par rouleau, une dizaine (il existe plusieurs formats, le 6x4,5, 6x6, 6x7, 6x9).
- Plus cher au développement (surface de film plus importante)

Pour le développement des films, ce n'est pas très compliqué, il faut juste être organisé.
Pour le développement des films, il te faut du matériel spécifique.
Une cuve type patherson : elle permet de travailler à la lumière.
Des spires, qui vont dans la cuve et dans lesquelles tu charge le film.
Un thermomètre pour préparer tes produits.
Des récipients gradués pour faire les mélanges.
Une source d'eau froide et d'eau chaude.
Des pinces et des poids pour tendre le film et le laisser sécher.

Que ce soit pour le noir et blanc ou la couleur, la première étape commence dans le noir complet lorsque tu charge ton fim dans la spire.

Ensuite, tu dois utiliser des produits et faire des mélanges précis à température précise.
Pour le noir et blanc, tu as quatre produits, à utiliser dans l'ordes.
- Le révélateur
- Le bain d'arrêt
- Le révélateur
- Le produit mouillant qui lui sert juste à éviter que l'eau ne reste sur le film et dépose une pellicule de calcaire.

Le bain d'arrêt sert à stopper l'effet du révélateur il n'est pas obligatoire, certains s'en passent et certains utilisent du vinaigre blanc, mais si tu veux conserver tes négatifs longtemps il vaut mieux faire les choses proprement.

L'agent mouillant quand à lui peut être remplacé par une goute de liquide vaisselle, mais vu qu'il y a tout un tas de produit dans le liquide vaisselle il vaut mieux utiliser à mon avis le produit fait exprès.

Pour le développement couleur c'est un peu plus compliqué car il y a plusse de produits et il faut avoir une température constante.
Tu peux utiliser une résistance d'aquarium pour assurer une température précise.

Tu peux aussi faire développer tes négatifs, il ne faut pas hésiter à tester plusieurs labos photo car certains te rendront les négatifs avec des rayures.
Franchement si tu fais du noir et blanc, développe toi-même, et si c'est de la couleur, tu peux aussi tenter, certains trouvent ça pas plus compliqué que le noir et blanc.

Pour finir, je dirais que ce qui est génial dans l'argentique, c'est de faire le développement à la maison, quand on découvre le film juste développé, c'est magique !
Et puis en ce qui concerne le noir et blanc, on peut jouer avec les produits et tester des choses.
Par exemple, utiliser un film donné à une certaine sensibilité par le fabricant, et l'utiliser à une autre sensibilité.
J'ai utilisé du film donné pour 400 iso, à 3200 iso.
Développé avec le bon révélateur et en respectant bien la durée qui convient, on obtient de super résultats.
23 Février 2011 22:54:33

conconbremasque a dit :
Bonjour bouboule67

J'ai tenu à réagir car personnellement j'ai commencé la photo au numérique et maintenant je ne fais plus que de l'argentique quasiment.

Tout dépend ce que tu veux faire, et sache que tu n'es pas obligé de travailler tes photos à l'agrandisseur. Tu peux par exemple ne développer que les pellicules pour obtenir des négatifs, et les numériser sur un scanner (beaucoup de scanner maintenant permettent la numérisation des négatifs).
Un scanner Epson V500 photo peut très bien faire l'affaire.

Ensuite, pour le choix de l'appareil, as-tu envisagé le moyen format ?

Tu trouve aujourd'hui énormément d'occasion et de très bonnes affaires vu la qualité des optiques que tu pourra trouver.

La différence entre le 35mm et le moyen format, c'est la taille du négatif.
Un négatif en moyen format est bien plus grand qu'un négatif 35mm, ce qui offre une qualité d'image et une profondeur de champs vraiment intéressante.

J'ai une galerie photo réalisée au moyent format, je te laisse juger de ce que l'on peut obtenir :
http://universpellicule.jalbum.net/Univers%20Argentique...

Après, il y a des inconvénients avec le moyen format :
- moins de prises de vue par rouleau, une dizaine (il existe plusieurs formats, le 6x4,5, 6x6, 6x7, 6x9).
- Plus cher au développement (surface de film plus importante)

Pour le développement des films, ce n'est pas très compliqué, il faut juste être organisé.
Pour le développement des films, il te faut du matériel spécifique.
Une cuve type patherson : elle permet de travailler à la lumière.
Des spires, qui vont dans la cuve et dans lesquelles tu charge le film.
Un thermomètre pour préparer tes produits.
Des récipients gradués pour faire les mélanges.
Une source d'eau froide et d'eau chaude.
Des pinces et des poids pour tendre le film et le laisser sécher.

Que ce soit pour le noir et blanc ou la couleur, la première étape commence dans le noir complet lorsque tu charge ton fim dans la spire.

Ensuite, tu dois utiliser des produits et faire des mélanges précis à température précise.
Pour le noir et blanc, tu as quatre produits, à utiliser dans l'ordes.
- Le révélateur
- Le bain d'arrêt
- Le révélateur
- Le produit mouillant qui lui sert juste à éviter que l'eau ne reste sur le film et dépose une pellicule de calcaire.

Le bain d'arrêt sert à stopper l'effet du révélateur il n'est pas obligatoire, certains s'en passent et certains utilisent du vinaigre blanc, mais si tu veux conserver tes négatifs longtemps il vaut mieux faire les choses proprement.

L'agent mouillant quand à lui peut être remplacé par une goute de liquide vaisselle, mais vu qu'il y a tout un tas de produit dans le liquide vaisselle il vaut mieux utiliser à mon avis le produit fait exprès.

Pour le développement couleur c'est un peu plus compliqué car il y a plusse de produits et il faut avoir une température constante.
Tu peux utiliser une résistance d'aquarium pour assurer une température précise.

Tu peux aussi faire développer tes négatifs, il ne faut pas hésiter à tester plusieurs labos photo car certains te rendront les négatifs avec des rayures.
Franchement si tu fais du noir et blanc, développe toi-même, et si c'est de la couleur, tu peux aussi tenter, certains trouvent ça pas plus compliqué que le noir et blanc.

Pour finir, je dirais que ce qui est génial dans l'argentique, c'est de faire le développement à la maison, quand on découvre le film juste développé, c'est magique !
Et puis en ce qui concerne le noir et blanc, on peut jouer avec les produits et tester des choses.
Par exemple, utiliser un film donné à une certaine sensibilité par le fabricant, et l'utiliser à une autre sensibilité.
J'ai utilisé du film donné pour 400 iso, à 3200 iso.
Développé avec le bon révélateur et en respectant bien la durée qui convient, on obtient de super résultats.


Merci de ta réponses. Je l'ai lu avec attention.
Le développement maison je l'ai déjà fait avec mon grand père (il arête pas de dire que les labo son des escroc^^) et je doit avouer que c'est exceptionnel!
Le grand angle je n'y avait pas pensé mais je préfaire pouvoir adapter mes objectifs, c'est bien plus pratique et moins couteux (gros radin).
Pour le développement où je peut trouver les produit? Et il y a des laboratoire par correspondance dans les 20km autours de chez moi il y a plus personne, le dernier vient de fermer il y a 1 mois :/ 
Contenus similaires
23 Février 2011 23:10:39

Ok, je te parlais du moyen format mais seulement parceque beaucoup de ceux qui débutent aujourd'hui ne connaissent pas ce format qui vaut vraiment le coup.

Biensûr on fait moins de photos sur un rouleau, mais qu'est-ce que c'est beau !
Je me rappelle d'un film que je venais de développer, et quand je l'ai vu j'ai été presque ému ^^



Pour les produits, tu peux les trouver sur internet (http://www.caddyphoto.com/)
Sinon chez certains photographes de quartier.
Si tu habite Bordeaux par exemple, tu peux aller voir chez Panajou.
23 Février 2011 23:35:21

Bordeaux sa fais loin pour moi, Je suis en Alsace! Merci pour le site, et le format moyen je connaissait!
Bon maintenant j'ai plus qu'à m'attaquer à la partie achat (enfin dans quelque jours^^)

Merci de m'aider dans mon bond en arrière dans le monde de la photo!!!
23 Février 2011 23:51:42

De rien, mais en ce qui me concerne, je ne vois pas le passage à l'argentique comme un bond en arrière ou en avant.
Pour moi la pratique de l'argentique reste de la photo mais avec un procédé différent.

Le rendu est différent, l'approche aussi, on peut même envisager que les deux soient complémentaires.

Et puis la preuve que l'argentique n'est pas une "vieille" technique, c'est que des fabriquants continuent à produire des appareils et du film.
Pour les appareils cela reste minoritaire mais il y a Fuji et Bessa par exemple qui ont sorti des boitiers magnifique :





Ce dernier me donne vraiment envie...
23 Février 2011 23:53:52

bouboule67 a dit :
Bordeaux sa fais loin pour moi, Je suis en Alsace! Merci pour le site, et le format moyen je connaissait!
Bon maintenant j'ai plus qu'à m'attaquer à la partie achat (enfin dans quelque jours^^)

Merci de m'aider dans mon bond en arrière dans le monde de la photo!!!

Bonsoir l'Alsace étant étendue vous pouvez passer outre Rhin Kehl pour ne pas la citer. Ou vous trouverez des revendeurs compétents.

24 Février 2011 10:27:46

haligatogozaimassen: En allemagne oui mais pour le peut que j'y vais. Bon j'irais faire un tour pour la photo, et me faire progresser en allemand (je suis nul complet)

conconbremasque: Ils sont vraiment magnifique les engins comme sa. Mais les 2 me donne envie!
24 Février 2011 10:52:17

Bonjour
Il y sur Strasbourg une foire de la photo qui doit se dérouler en septembre ( entrée payante ) ou vous pouvez trouver des appareils "moyens formats" ainsi que tous les accessoires en Mamiya RB RZ67 Bronica Hasselblad Fuji etc pour des prix relativement raisonnables.
Si je retrouve la date exacte je vous la communique. Maintenant il y aussi Ebay.
PS Cette manifestation ne se limite pas au moyens formats vous y trouverez du Minox aux chambres pro comme Linhof Sinar ....Combo....
@+
Slts
24 Février 2011 12:44:59

Merci, j'ai déjà bien fouillé ebay dans plusieurs pays et il y en a plein.
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS