http://media.bestofmicro.com/Q/Z/564731/original/Smartphones_pas_cher.jpg

Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones à moins de 200 €

Il est loin le temps où les téléphones low cost souffraient de la comparaison avec les smartphones les plus onéreux. Aujourd’hui, plusieurs modèles pas chers offrent des fonctionnalités proches du haut de gamme, avec des processeurs à quatre cœurs qui suffisent à assurer une bonne fluidité à leur système. De même, ils sont compatibles avec la dernière génération de réseau mobile, la 4G.

Attention toutefois : si les fiches techniques de ses smartphones pas chers comportent de nombreuses similitudes, l’expérience peut largement varier d’un téléphone à l’autre. La rédaction de Tom’s Guide a comparé de nombreux smartphones à moins de 200 euros, pour vous aider à faire votre choix et trouver le meilleur modèle.

>>> Consultez notre guide d'achat : Smartphone : lequel acheter ? Comment choisir ?

Notre sélection des meilleurs smartphones à moins de 200 €

À l'issue de nos tests, trois smartphones pas chers sortent vraiment du lot. Le Honor 5X est l'un des appareils sous Android les plus polyvalents, le Nokia Lumia 650 est un bon téléphone sous Windows 10 Mobile, tandis que le Moto G 2015 est l'un des rares modèles pas cher à allier bonnes fonctionnalités et qualité de fabrication.

Android ou Windows 10 Mobile : à moins de 200 € tout sauf l'iPhone

Lorsque l’on décide d’orienter son choix vers un smartphone à moins de 200 euros, il faudra choisir entre Android ou Windows 10 Mobile (ou Windows Phone). Ces deux systèmes d’exploitation équipent en effet l’immense majorité des appareils. Les amateurs d’iOS seront déçus, aucun appareil signé Apple n'est commercialisé dans cette gamme de prix.

Android truste la première place en matière de part de marché. Malgré sa plus faible présence, Windows 10 Mobile n'est pas un OS inintéressant. Avec le temps, Microsoft a su le bonifier, tout en conservant son identité propre.

Android, oui, mais pas la dernière version

Si Android, le système d’exploitation mobile de Google, en est aujourd’hui à sa 7e version, il est encore fréquent de voir la version les anciennes versions installées sur des appareils d’entrée de gamme.
Il faut plutôt s’attendre à voir Android dans ses versions Marshmallow (6.0) ou Lollipop (5.0), lesquelles s’avèrent tout à fait suffisantent. Les performances ainsi que les fonctionnalités n’ont donc pas à rougir face à Nougat (7.0), qui se réserve pour l'instant aux modèles plus haut de gamme. Par contre, la version précédente, Kitkat, caractérisée par le numéro de version 4.4, commence à vraiment dater. Dans la mesure du possible donc, privilégiez un smartphone sous Lollipop.

Android 5.0Android 5.0

L’un des grands avantages d’Android réside dans sa personnalisation. Le système est très ouvert et permet de modifier autant l’interface que les fonctionnalités. Cet avantage peut aussi devenir un inconvénient pour les moins experts, qui pourraient être parfois perdus face à de nombreux menus, notamment dans les paramètres, qui ne sont pas toujours évidents.

Mais l’argument-choc d’Android réside dans le Play Store, le magasin de Google dont le nombre d’applications dépasse le million. Et pour ceux à qui cela ne suffit pas, il est toujours possible de télécharger des fichiers d’installation .apk (qui ne sont pas dans le store officiel), sans contraintes.

>>> Lire : Android : les meilleures applications gratuites

Windows 10 Mobile : plus de mises à jour, moins d'applications

Le système d'exploitation mobile de Microsoft a bien évolué ses dernières années. Il a su s’adapter aux besoins de ses utilisateurs et surtout, s’armer face à une concurrence dont l’avance était considérable. La dernière version en date est Windows 10 Mobile, qui dispose de nombreuses fonctionnalités qui n’ont rien à envier à Android, telles qu’un panneau de notification, une assistance vocale performante (Cortana) et de nombreux logiciels spécifiques.

Et à la différence d'iOS ou même d’Android, Windows ne snobe pas les appareils d’entrée de gamme. La grande majorité de ces téléphones, quasiment tous des Nokia, est régulièrement mise à jour au fil des versions. Ainsi, les utilisateurs ne manquent pas les dernières innovations.Windows 10 MobileWindows 10 Mobile

L’interface n’a rien à voir avec Android ni iOS : il s’agit d’un système de tuiles qui demande un temps d’adaptation relativement court et qui permet de personnaliser son interface en fonction de ses besoins. Un atout pour séduire ceux qui ne voudraient pas avoir à naviguer dans différents panneaux et autres répertoires comme sur Android.

En ce qui concerne les applications, le magasin de Microsoft est bien moins loti que ses concurrents, avec « seulement » 700.000 programmes au compteur. D'autant que ce chiffre concerne à la fois les applications pour PC que celles réservées aux smartphones. Impossible de connaître avec précision le nombre d'applications destinées à Windows 10 Mobile, donc. Les principales applications sont là, mais lorsqu'une appli explose sur iOS ou Android, il faut attendre quelques mois en moyenne avant de voir sa version Windows débarquer... lorsqu'elle est portée.

Enfin, dernier élément à mentionner : au niveau matériel, Microsoft souhaite laisser de côté le marché du grand public durant quelque temps, pour se concentrer sur celui des entreprises. En conséquence, il ne devrait plus y avoir de nouveaux smartphones dans les prochains mois, voire prochaines années. Mais cela ne veut pas dire que son système d'exploitation va être abandonné, bien au contraire. L'éditeur de Redmond a déjà annoncé les nouveautés de Windows 10 Mobile dans son édition RedStone 2, laquelle ne sortira pas avant avril 2017. L'OS et son support ne sont pas près d'être enterré, loin de là.

>>> Lire : Les 50 meilleures applications gratuites Windows Phone 8

Quelle autonomie puis-je espérer ?

Téléphone d’entrée de gamme n’implique pas nécessairement faible autonomie. La plupart des téléphones proposent des capacités d'au minimum 2 000 mAh, ce qui équivaut en général à une journée d’utilisation.

L’autre critère qui peut faire la différence, c’est l’accessibilité de la batterie. Certains téléphones laissent un accès, ce qui ouvre la possibilité d’un remplacement lorsqu’elle est défaillante ou, plus simplement, si l’on veut avoir une batterie de réserve. Sur ce point, la donne varie d’un constructeur à l’autre et il n’existe pas vraiment de règle.

Par contre, la durée de vie dépend en partie du soin que l’on y apporte. Pour ce faire, la rédaction de Tom’s Guide propose un guide afin d’entretenir et optimiser ses batteries.

  • S'il y a bien un smartphone d'entrée de gamme qui se démarque en matière d'autonomie, c'est l’Acer Liquid Z630, avec son accumulateur d’une capacité de 4 000 mAh. Il permet d'envisager deux jours d'utilisation sans difficulté. Cette valeur est d'ailleurs supérieure à ce qu'offre la plupart des smartphones haut de gamme, par exemple le Galaxy S7, vendu trois fois plus cher.

Les smartphones pas cher ont-ils de petits écrans ?

Investir dans un smartphone à moins de 200 euros n’impose pas nécessairement de se contenter de petits écrans. Au contraire même, de plus en plus d’appareils proposent des écrans dont la taille se situe entre 4,5 et 5 pouces, soit des dimensions suffisamment généreuses pour assurer une navigation web confortable et profiter de ses contenus.

En ce qui concerne la technologie utilisée par les constructeurs, il s’agit la plupart du temps d’IPS, mais leur qualité dépend d’un appareil à l’autre. Certains offrent des angles de lecture supérieurs, à l’instar de l'Honor 5X.

La vraie différence se fait au niveau de la définition :

  • Le 1080p (1920 x 1080 pixels) est réservé aux appareils de gamme supérieure.
  • Le 720p (1280 x 720 pixels) est de plus en plus répandu sur ces téléphones d'entrée de gammes. La finesse d’affichage est alors très bonne, sans atteindre celle du 1080p.
  • Le 480p est encore utilisé sur quelques rares appareils, mais la qualité d'image est alors très faible.

Attention ! Certaines dalles offrent une définition intermédiaire dite qHD (heureusement en voie de disparition), ce qui équivaut à 960 x 540. Il ne pas la confondre avec le QHD, soit 2560 x 1440 pixels (comme sur le Galaxy S7 de Samsung). De préférence, orientez-vous vers un modèle qui propose une définition 720p.

  • Si le choix de la taille dépend surtout des envies de chacun, mieux vaut privilégier un téléphone avec une bonne définition et une qualité de l’écran convenable. Sur ces points, le Moto G 2015 est à la hauteur, avec une belle finesse d’affichage (720p) et de bons angles de lecture grâce à sa dalle IPS de qualité.

>>> Lire : Écrans de smartphones : ces pixels qui ne servent à rien

Peut-on faire de bonnes photos avec un smartphone pas cher ? 

La photo est une fonctionnalité qui se paie cher et les smartphones appartenant à l’entrée de gamme brillent rarement sur ce point. Pour ne rien arranger, les fiches techniques ne sont pas vraiment utiles pour aider à déterminer les performances d’un capteur photo.

Dans la gamme de prix qui nous intéresse, les capteurs dépassent rarement les 8 mégapixels. Il faut considérer cela comme une valeur basse pour espérer avoir un minimum de détail sur ses clichés, en dessous le résultat n’aura rien de séduisant. Certains appareils, tels que l’Acer Liquid E3 ou le Motorola Moto G 2015, vont jusqu'à 13 mégapixels, mais ce n'est malheureusement pas synonyme de meilleure qualité.

Plus gênant, même le flash se fait parfois désirer dans de très rares cas. Il ne faut alors pas compter sur de bons clichés nocturnes. Enfin, cela vaut également pour les capteurs frontaux, qui ne sont pas toujours présents sur les appareils les moins chers. La grande majorité des appareils en sont heureusement équipés..

  • De tous les téléphones essayés ici, le Lumia 650 de Nokia se démarque. Doté d'un « classique » capteur de 8 mégapixels, on aurait tendance à croire qu'il n'est pas capable de rivaliser avec l'Honor 5X ou le Moto G. Et pourtant, il offre des clichés parfaitement honorables et même son capteur frontal de 5 mégapixels se révèle pleinement satisfaisant.

Peut-on jouer avec un smartphone à moins de 200 euros ?

La grande majorité des téléphones de notre sélection est équipée d’un processeur Snapdragon 400 ou 410 issus de chez Qualcomm. Ces deux puces sont dotées de quatre cœurs suffisamment rapides pour garantir une utilisation fluide des appareils. Leurs cartes graphiques par contre, n’ont pas vraiment la carrure pour supporter des jeux 3D complexes.

Candy Crush ne posera aucun problème, mais il faut oublier Real Racing 3. En ce qui concerne la mémoire vive, la grande majorité des appareils est dotée d’1 seul giga-octet de mémoire. Au quotidien, cela s’avère suffisant. Aussi, il ne faut pas être rebuté par les 512 Mo du Lumia 625 : Windows Phone profite d’une bonne optimisation qui garantit une fluidité optimale même avec une faible quantité de mémoire.

  • À cet exercice spécifique qu'est le jeu vidéo mobile, seul le Wiko Wax sort son épingle du jeu grâce à sa puce Nvidia Tegra dotée d’un processeur graphique bien plus puissant que ses concurrents.

3G ou 4G, le choix est-il important ?

La 4G est désormais partout. Les différents opérateurs téléphoniques communiquent beaucoup sur le sujet et les téléphones compatibles avec la technologie mobile se multiplient. Aujourd’hui, il est possible de profiter de débits aussi, voire plus rapide que sa connexion domestique depuis un téléphone à moins de 200 euros.

Pour autant, tous les appareils compatibles ne peuvent prétendre aux débits les plus élevés. Aujourd’hui, les opérateurs permettent de télécharger jusqu’à 225 Mbit/s, encore faut-il disposer d’un téléphone doté d’un modem capable de supporter ces débits.

Les modèles de notre sélection supportent 100 Mbit/s, voire 150 Mbit/s.

Pour ceux qui n’ont aucun usage de l’Internet mobile, une simple connexion 3G est encore proposée sur quelques appareils de cette sélection. C’est notamment le cas des smartphones Acer. Il existe toutefois une nuance : le Liquid E1 supporte le Dual Carrier, c’est-à-dire deux antennes pour un débit maximal de 42 Mbit/s, tandis que le E700 n’atteint que 21 Mbit/s.

  • En matière de débits mobile, le Huawei Ascend G620s est l'un des smartphones les plus performants de cette sélection. Son modem 4G lui permet d’atteindre un téléchargement allant jusqu’à 150 Mbit/s, une vitesse équivalente, voire supérieure, à des connexions par fibre optique domestiques.

Faut-il un téléphone double SIM ?

Plusieurs téléphones proposent deux logements pour carte SIM. Acer va même jusqu’à en offrir trois sur le Liquid E700. Cette particularité s’adresse à un certain type d’utilisateurs, ceux qui ont tendance à beaucoup voyager ou ceux qui préfèrent regrouper au sein d’un seul appareil leurs lignes personnelle et professionnelle. Preuve de l’importance grandissante de cette fonctionnalité, Google a enfin intégré à son système une gestion native de deux SIM, à partir d’Android 5.1.

Lorsque l’on choisit un téléphone équipé de deux ports SIM, il est essentiel de faire attention aux réseaux accessibles à chacun d’entre eux. Souvent, le premier est compatible avec les données mobiles 4G/3G, tandis que le second est réservé à la 2G, donc à la voix et aux SMS.

Enfin, il arrive que le second port pour SIM soit également utilisable pour une carte microSD. Dans ce cas, installer une seconde SIM oblige à se priver de stockage externe, à l’instar de l’Acer Liquid Jade Z.

  • En matière de double SIM, le Honor 5X sort son épingle du jeu grâce à deux slots SIM qui supportent la 4G, évitant d’avoir à « jongler » entre les cartes.

Quelle place pour stocker musiques et vidéos ?

La plupart de ces téléphones sauront accueillir sur la mémoire interne des fichiers audio ou vidéo sans le moindre problème. Pour autant, cet espace n’est pas illimité et il ne faut pas s’attendre à voir plus de 16 Go, certains se contentent même de 8 Go.

Heureusement, dans la quasi totalité des cas, un logement pour placer une carte MicroSD est de la partie, afin d’augmenter la capacité du smartphone.

Que valent les marques chinoises ?

L’immense majorité des smartphones sont produits en Chine, qu’il s’agisse d’Apple ou de Samsung. Les plus grands géants mondiaux font appel aux usines installées aux quatre coins de ce pays. Parler de « smartphone chinois » est donc surtout un abus de langage. Par ce terme, sont plutôt décrites les marques chinoises, qui commercialisent des téléphones souvent bon marché.

Parmi celles qui s’importent en France, il faut noter Huawei, qui est d’ailleurs très puissante dans son pays d’origine et dans une bonne partie de l’Asie. D’autres constructeurs brouillent les pistes, à l’instar de Wiko. Si la société en elle-même est française, elle commercialise des produits conçus et assemblés en Chine, par la société Tinno.

D’autres marques sont présentes, ZTE ou encore Meizu par exemple, qui ont dans leurs catalogues des appareils aux caractéristiques techniques alléchantes, souvent vendus à des tarifs compétitifs. Il peut aussi être tentant de s’intéresser à celles qui ne sont pas distribuées chez nous, par le biais de l’import, Xiaomi par exemple. Mais les frais liés au transport à la TVA et l’absence de SAV local doivent être mûrement réfléchis.

Tableau récapitulatif

Loading...

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
1 commentaire
    Votre commentaire
  • seb574
    j'ai commandé mon smartphone sur ce site import-apple.com franchement rien a dire c'est une petite marque a petit prix je peux tous faire avec sa me suffi merci
    0