Se connecter / S'enregistrer
Votre question

Free numero allopass

Tags :
  • Orange
  • Internet
Dernière réponse : dans Internet
17 Septembre 2006 09:43:29

Bonjour,

Depuis que je suis chez free en total dégroupage ( j'ai plus l'abonnement téléphonique de france télécom ) et je ne peux plus appele des numeros allopass 08.... pour loué mon serveur ts^^

Quand j' appelle j'entend " Vous est pas autorisé a composer ce numero!

Je voudrais savoir comment fait on pour être autorise a compose ce numero :) 


Merci

Autres pages sur : free numero allopass

17 Septembre 2006 11:02:47

avec le téléphone portable de mémé lol. ben c vrais que c'est un peu con cette histoire. mais ta pa une option a prendre pour avoir accès a ces numeros ?
Contenus similaires
17 Juillet 2007 04:30:29

bonjour

bien bien

désireux de trouver sur le net quelques infos à ce sujet j'ai surfé un petit moment via notre cher moteur de recherche préféré et j'ai enfin trouvé cette info et cette enquête d'un site "spécialisé pour adultes" ^^, oui ne nous cachons pas et ne soyons pas hypocrites sur le fait que les num allopass servent aussi pour ce genre de sites ^^
Ce site donc s'est penché sur le pb et voilà ce qu'il en ressort de son enquête
En gros résumé c'est bien comme on pouvait le penser une action volontaire de FREE que ce blocage, sous prétexte de certains abus possibles de ces clients freenautes (bé tiens donc ^^ hihihihi)

je le cite tel quel, enquête récente puisque datant de février de cette année


Citation :
Les abonnés FREE privés de Micro-Paiement ? Notre enquête !



Pour mener cette enquête nous sommes devenus un utilisateur lambda souhaitant arrêter de fumer et voulant acheter des codes allopass pour s%u2032inscrire à une affiliation de sevrage tabagique : www.sos-poumons.com. Ce choix permettant d%u2032éviter de « connoter » nos échanges avec les différents maillons de la chaîne.

Les serveurs vocaux d%u2019Allopass effectivement inaccessibles

Ca n%u2032était pas il faut l%u2032avouer le plus difficile à illustrer mais il fallait bien commencer par là. A l%u2032invitation de notre site de test, nous avons donc essayé d%u2032obtenir un code par le numéro indiqué par Allopass : le 08.99.78.05.05. La tentative a été faite à partir d%u2032une ligne téléphonique Free en dégroupé total. « Vous n%u2032êtes pas autorisé à composer ce numéro » répond une « charmante robote ».

Mais finalement à ce stade, la voix féminine n%u2032est pas identifiée. Après tout, cela pourrait être le serveur Allopass qui nous répond que l%u2032on est pas autorisé (ou un dysfonctionnement temporaire de celui-ci). Nous composons donc le numéro à partir d%u2032une ligne France Télécom : le serveur d%u2032Allopass y est parfaitement joignable.

Et Webpaiement ?

Dans les forums communautaires, il est arrivé de lire des témoignages de webmasters qui en plus de confirmer l%u2032incapacité à joindre Allopass, indiquaient pouvoir à l%u2032inverse aller chercher des codes sur les serveurs de Webpaiement. Nous avons donc tenté la même expérience à partir de la même ligne sur un serveur Webpaiement, en l%u2032occurrence le 08.99.78.68.78 : « Vous n%u2032êtes pas autorisé à composer ce numéro » ...

Quel est donc ce filtrage ?

Après ces deux expériences on peut logiquement émettre plusieurs hypothèses : la plus simple est d%u2032envisager que les numéros lourdement surtaxés ne sont pas accessibles dans l%u2032offre Free soit par choix, soit pour d%u2032obscures raisons techniques. Mais le souvenir d%u2032avoir joint l%u2032assistance de l%u2032hébergeur OVH, à la tarification similaire à celle d%u2032Allopass, sur notre ligne dégroupée Free nous met assez vite le doute sur le bien fondé de cette hypothèse. Pour en avoir le c%u0153ur net, nous composons donc :
- le numéro d%u2032OVH : 08.99.70.17.61 qui reste parfaitement accessible
- le service commercial du vépéciste Multe Pass : 08.99.650.662 qui répond correctement
- celui de son confrère Top Achat 08.99.46.11.22 qui aboutit également
%u2026 mais aussi les numéros surtaxés à tarification similaires de Bouygues Télécom, d%u2032Immostreet, de Clust, qui sont tout autant joignables sans difficulté.

Nous remarquons à l%u2032inverse que le serveur d%u2032attribution de codes GetPass : 08.99.78.25.25 n%u2032est pas accessible pas plus que le 08.99 650 387 qui permet d%u2032acheter des avatars pour un jeu en ligne. Ce dernier est « intéressant » car il exclut un filtrage automatique des numéros commençant par « 08.99.78. » puisqu%u2032il commence par « 08.99.65 ».

Il apparaît de plus en plus évident que la thématique des numéros filtrés est très orientée micro-paiement.

L' "explication" laconique d'Allopass

Nous contactons donc Allopass afin d%u2032obtenir des explications :

Bonjour

Allopass ne semble plus accessible par les abonnés FREE depuis plusieurs semaines ?

Comment se fait il ?
Qu'envisagez vous de faire pour régler ce probleme ?
Dans quel délai ?

Merci d'avance

On répond rapidement chez Allopass mais on informe bien peu :

Bonjour,

Les services Allopass ne sont pas disponible* depuis une Freebox.

Pour plus d'informations à ce sujet nous vous invitons à contacter votre fournisseur d'accès internet.

Cordialement,
Le Service Clientèle Allopass

* la faute est d'origine ;) 

L%u2019explication sibylline du service consommateur de Free

Nous contactons donc l%u2032assistance en ligne de Free via le formulaire approprié :

Bonjour

Ce matin j'ai trouvé une méthode pour arrêter de fumer sur Internet, souhaitant arrêter j'ai voulu m'inscrire. On m'a demandé d'appeler un numéro de téléphone pour obtenir des codes d'accès. J'ai appelé le 08.99.78.05.05 et j'ai eu un message comme quoi je n'étais pas autorisée à appeler ce numéro.

Qu'est ce que cela veut dire ???

Merci d'avance

Bien cdt

Il faudra attendre cinq jours (délai qui nous semble inhabituel par rapport aux temps de réponses habituels, mais cela reste à démontrer) pour obtenir la réponse suivante :

Cher utilisateur,

Nous vous informons que ce numéro n'est pas accessible via notre réseau.

Nous vous invitons à consulter le point 6.1 des CGV :

"La Freebox permet également d'appeler, sous réserve de leur accessibilité depuis le réseau Free, l'étranger, les numéros spéciaux et les mobiles dans les conditions définies par les Conditions Spécifiques du Service Téléphonique Optionnel et aux tarifs indiqués dans la Brochure Tarifaire Service Téléphonique Optionnel."

Cordialement,

Nous restons à votre entière disposition pour toute information complémentaire.
Julien, Service Mailer Free

Si cela ne nous éclaire guère, voilà qui confirme tout de même, qu%u2032a priori, l%u2032indisponibilité est volontaire. On constate que Free s%u2032appuie sur ses conditions générales de vente pour justifier du blocage de notre appel. Saint Julien était le saint patron des jongleurs, et l%u2032adage populaire veut que les saints ne soient pas nécessairement les interlocuteurs idéaux pour les cas désespérés.

Vive le minitel !

Privilège des vieux briscards du Minitel que nous sommes et dont sont plus encore quelques uns des dirigeants d%u2032Iliad, propriétaire de Free, nous avons pu contacter le haut de l%u2032organigramme afin d%u2032essayer d%u2032obtenir une explication de « première bourre » sur le filtrage des numéros de téléphones des solutions de micro-paiement. En moins d%u2032une heure, le « verdict » tombait :

« La raison est purement économique : nous garantissons le paiement aux opérateurs et nous gardons une "minuscule" commission pour cela.
Sur certains numéros les impayés sont supérieurs à la commission et dans ce cas ne sont plus automatiquement routés. »

Naïfs et/ou aveuglés par les offres de téléphonie illimitée, oubliant que les numéros surtaxés ne font pas partie de la dite gratuité, il semble que certains abonnés Free consomment donc des numéros surtaxés à tire-larigot et qu%u2032à la réception de la douloureuse, il y a bien de la contestation et des incidents de paiement.

Les opérateurs (Free, France Télécom, %u2026) s%u2032engagent à se payer entre eux et à faire leurs les problèmes d%u2032impayés avec leurs clients respectifs, que l%u2032abonné honore son paiement chez Free ou pas, Free reverse les sommes dues au titre des consommations en téléphonie surtaxée du client à son homologue gérant les lignes surtaxées des prestataires en micro-paiement (nous présumons qu%u2032il s%u2032agit de France Télécom, opérateur historique en la matière).

Si sur un numéro la marge est nulle par suite d'impayés, Free ne relaie donc plus ce numéro.

Voilà qui explique qu%u2032OVH ou Clust restent parfaitement joignables, c%u2032est que leur taux de contestation reste inférieur au seuil critique.

Et maintenant ?

Si le filtrage des solutions de micro-paiement est maintenant définitivement avéré, et que l%u2032explication est connue, on peut s%u2032interroger sur ce qui peut être entrepris pour que ce problème trouve une issue.

A l%u2032heure où nous bouclons ce numéro de la newsletter, nous avons communiqué à Free quelques hypothèses pratiques (mais auxquelles Free avait sans doute pensé) qui pourraient permettre de ne pas priver d%u2032accès de leurs abonnés aux solutions de micro-paiement. On pense fort logiquement à une limitation quantitative du nombre d%u2032appels mensuels aux numéros de téléphones placés en « liste noire » puisqu%u2032on peut supposer que les contestations naissent du montant important des factures reçues. Une incompréhension de l%u2032offre Free par un abonné qui aboutit à une facture de 500 € génère sans doute des rejets bancaires et des contestations. Si les abonnés Free voyaient leur consommation à des numéros « à problème » limitée à quelques dizaines d%u2032euros par mois, cela permettrait sans doute de rendre positif la différence entre le montant des marges de Free et le coût des impayés.

C%u2032est probablement sans doute aux fournisseurs de solutions de micro-paiement d%u2032entrer dans une phase active de négociations avec les opérateurs de téléphonie afin d%u2032envisager d%u2032autres solutions (comme un fond de compensation des impayés ?). Peut-être l%u2032ont-ils fait, mais dommage qu%u2032ils communiquent si peu sur cette problématique, en obligeant la « France de l%u2032édition d%u2032en bas » à aller à la pêche aux informations comme nous l%u2032avons fait.

Le dossier reste donc ouvert, et nous espérons maintenir le contact avec Free, afin d%u2032une part, de vous informer, mais en marge, qui sait, apporter ne serait-ce qu%u2032une petite contribution à la recherche d%u2032une solution de « sortie de crise ».

Il ne faut assurément pas sous estimer la problématique posée par le cas Free, car on peut supposer que si certains numéros sont « déficitaires » au moment du bilan commissions versus impayés chez l%u2032opérateur « Libre » il en soit de même ailleurs chez la plupart de ses concurrents (et pas seulement « crétin.fr »). D%u2032ici à ce que les mêmes causes produisent les mêmes effets %u2026
7 Mars 2012 00:47:39

Voici un site t'expliquant tout clairement.
Bonne continuation ;) 
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS