Accueil » Actualité » La sonde Hayabusa 2 révèle un nouveau secret de l’astéroïde Ryugu

La sonde Hayabusa 2 révèle un nouveau secret de l’astéroïde Ryugu

Alors qu’on attend le retour sur Terre de la sonde Hayabusa et de ses échantillons prélevés sur Ryugu, l’astéroïde révèle ses premiers secrets. Des clichés de sa surface montrent des zones rougeâtres et des zones bleutées que les chercheurs pensent pouvoir expliquer.

Image 1 : La sonde Hayabusa 2 révèle un nouveau secret de l’astéroïde Ryugu
Surface de Ryugu – Crédit : JAXA

En attendant le retour des échantillons prélevés sur l’astéroïde Ryugu, les scientifiques associés à la mission de l’agence spatiale japonaise (JAXA) doivent se contenter des données transmises par la sonde. À mesure qu’elle s’est rapprochée de sa surface en février dernier pour effectuer des prélèvements, l’engin a également pris des clichés haute définition de plus en plus précis. L’opportunité d’en savoir un peu plus sur une particularité qui aiguise la curiosité des chercheurs. L’objet qui orbite entre la Terre et Mars présente en effet une couleur bleutée aux pôles et à l’équateur alors qu’il prend une teinte rougeâtre aux latitudes moyennes.

La sonde Hayabusa 2 a lancé un troisième rover vers l’astéroïde Ryugu

Ryugu aurait orbité près du soleil avant de s’installer entre la Terre et Mars

En étudiant les images du premier prélèvement de la sonde, Tomokatsu de l’Université de Tokyo et les collaborateurs internationaux de la mission ont observé que les propulseurs de l’engin ont révélé une surface plus rouge que sur les images prises à plus haute altitude. Les cratères récemment formés présentent également une couleur plus bleutée que les zones environnantes. Les chercheurs suggèrent qu’il s’agit pourtant de roches composées des mêmes éléments et que leur différence de couleur proviendrait du rayonnement solaire.

Des astronomes découvrent des astéroïdes interstellaires cachés dans notre système solaire

Le rougissement de certaines zones de Ryugu ne se serait pas produit uniformément durant toute la vie de l’astéroïde. La distribution des cratères selon leur couleur et leur âge a permis d’établir une chronologie du changement de couleur de Ryugu. Son rougissement aurait eu lieu 8,5 à 9 millions d’années après sa formation à la suite d’une brève excursion orbitale près de notre étoile. Sa chaleur aurait altéré et décoloré sa couche de surface. Au fil du temps, elle se serait éloignée des pôles et de l’équateur en raison de la perte de masse. Une théorie qui pourra certainement être vérifiée avec le retour sur Terre d’Hayabusa et de ses échantillons qu’on attend pour le mois de décembre cette année. 

Un astéroïde passe inaperçu jusqu’à 7000 km de la Terre

Source : ScienceMag