Accueil » Actualité » Microsoft a créé un disque dur à l’ADN

Microsoft a créé un disque dur à l’ADN

L’équipe de Microsoft Research s’est associée à l’Université de Washington pour démontrer la faisabilité d’une mémoire de masse dont le support de stockage utiliserait l’ADN plutôt que des disques magnétiques ou des circuits intégrés.

L’appareil créé par les chercheurs s’est d’abord chargé de transformer le mot « HELLO » en langage binaire, puis a transformé les 0 et les 1 en séquences d’ADN composées d’adénine (A), de cytosine (C), de guanine (G) et de thymine (T). Pour finir, elle a synthétisé l’ADN puis l’a stocké sous forme liquide.

La technologien’est évidemment pas encore prête pour une utilisation grand public. Il aura en effet fallu 21 heures à la machine pour coder et décoder un mot de 5 octets. Microsoft peut tout de même se targuer d’avoir créé le premier système automatisé de stockage dans l’ADN, et si les scientifiques poussent le concept jusqu’au bout, c’est une révolution du stockage qui se prépare. Selon Microsoft en effet, toutes les informations stockées dans une ferme de serveurs pourraient être contenues dans 5 dés à jouer.

>>> Disque dur : le grand comparatif