TempleOS : le système d'exploitation qui parle à Dieu

Plus de 10 ans de travail effectué par un unique programmeur : voilà ce qu'a exigé le projet TempleOS. Et son autre originalité, c'est que le système d'exploitation d'une autre époque se veut un moyen de discuter avec Dieu lui-même. Et pourquoi le Tout-Puissant ne se cacherait pas dans les circuits de nos PC, après tout ?

TempleOS est un système d'exploitation qui affiche 16 couleurs, dans une résolution de 640 x 480 et n'offre aucune connexion à Internet. L'ensemble n'est pas sans rappeler les premières éditions de MS-DOS, à une époque où le PC était surtout destiné aux entreprises et où les cartes graphiques n'existaient pas. En revanche, TempleOS est multitâche, que des fenêtres incompréhensibles pour la plupart s'ouvrent un peu partout, et qu'il fonctionne uniquement en 64 bits. Le système d'exploitation, qui se pilote à l'aide de raccourcis et de lignes de commande, regorgent de petites applications et de jeux pour le moins très étranges. Mais la plus étonnante reste celle qui permet de communiquer avec Dieu, un interpréteur textuel basé sur une méthode proche du Ouija...

Le système ne fait appel à aucune bibliothèque, aucun module, aucune partie de code prise d'une source tiers. Son auteur a tout développé de A à Z. Tantôt considéré comme un véritable illuminé, tantôt comme un génie de la programmation, Terry A. Davis a travaillé sur son projet pendant près de 10 ans. Il lui a fallu plus de 140.000 lignes de codes pour mener à bien son idée, dont il fait la promotion à coups de vidéos sur YouTube et de messages souvent abscons sur les forums et les réseaux sociaux. Terry A. Davis est en effet connu pour ses loupés sur Twitter et Reddit. Précédemment connu sous le nom de Sparrow OS,le système d'exploitation a finalement été renommé en TempleOS. De son propre aveu, c'est Dieu lui-même qui lui a demandé de coder un OS pour que chaque individu sur Terre puisse dialoguer avec lui. Tout est dit ?

Si vous souhaitez jeter un œil à TempleOS, vous pouvez soit l'installer en natif sur votre machine, soit (et c'est préférable) faire appel à une machine virtuelle VMWare, VirtualBox ou QEMU. L'installation du système est disponible en deux versions : l'une de 2,1 Mo et l'autre de 17,2 Mo. La taille de cet OS est donc dérisoire face à Windows, Mac OS X ou même une distribution Linux. Pour convaincre les plus sceptiques (ah, il y en a ?), l'auteur démontre les possibilités de son OS dans la vidéo ci-dessous. Il ne précise pas en revanche si, après avoir communiqué avec Dieu, son OS permet d'éviter de se rendre à la messe chaque dimanche ou de faire sa prière du soir.

Démonstration de TempleOS

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire