Cigarette électronique : 11 choses à savoir sur le vapotage

Où peut-on en trouver ?

Interdites en pharmacie, les e-cigarettes peuvent être vendues en parapharmacies (Crédit : CC-BY-SA Daniel Stockman)Interdites en pharmacie, les e-cigarettes peuvent être vendues en parapharmacies (Crédit : CC-BY-SA Daniel Stockman)Concernant la vente de cigarettes électroniques, le débat est toujours en cours, notamment entre les buralistes et les pharmaciens. Chacun souhaite en effet pouvoir commercialiser les appareils et le e-liquide. Une lutte qui semble favoriser les sites et boutiques spécialisées.

Pour pouvoir être vendu en pharmacie, un produit doit être listé dans un arrêté ministériel datant du 15 février 2002 et modifié le 22 novembre dernier. Or, la cigarette électronique ne figure pas dans cette liste, contrairement aux patchs ou des gommes à la nicotine. Les parapharmacies, gérées par le droit commun des commerces, ou les bureaux de tabac peuvent quant à eux vendre des cigarettes électroniques même si le choix des appareils comme des e-liquides y est souvent restreint. On peut néanmoins y trouver aisément des cigarettes jetables ou des e-liquides de base.

Pour répondre à cette nouvelle demande, des enseignes physiques ou sur Internet se sont ouvertes comme Vapostore, Clopinette ou Eliquide-fr. Ces enseignes proposent généralement un encadrement et des conseils mais également un large choix de produits. Une rélexion est en effet lancée au niveau gouvernemental et européen pour définir si les cigarettes électroniques sont des produits du tabac, auxquels cas elles seront réservées au bureau de tabac, ou des produits thérapeutiques, limitant ainsi la vente aux pharmacies.

Par ailleurs, en octobre 2013, le parlement européen a voté contre une mesure visant à considérer les cigarettes électroniques comme un médicament et un produit de sevrage, et donc à en réserver la vente aux pharmacies. 

Le 9 décembre, le tribunal de commerce de Toulouse a rendu un jugement condamnant un vendeur de cigarettes électroniques pour concurrence déloyale envers un bureau de tabac. Par ce jugement, qui ne devrait pas faire jurisprudence avant d’être confirmée en appel ou en cassation, le tribunal de commerce a décidé de considérer la cigarette électronique comme un produit du tabac. Décision que le parlement français s’est encore refusé à prendre jusqu’à présent. Le gérant de la boutique de cigarettes électroniques a néanmoins fait savoir qu’il pourrait faire appel du jugement.