Votre question

Pourquoi continuer à utiliser l'argentique ?

Tags :
  • Photo
  • réflex numerique
Dernière réponse : dans Photo et vidéo
21 Janvier 2010 00:05:59

Bonjour

Aujourd'hui, à l'ère du numérique, beaucoup considèrent la photographie Argentique dépassée.

Beaucoup s'imagine que la photo argentique, c'est compliqué.
Comme on ne voit pas ses photos de suite, on pense que l'argentique c'est dur et qu'on va rater toutes ses photos sans même s'en rendre compte.
Et puis, l'argentique, ça coute cher.

Comme je suis curieux et que j'aime la photo, j'ai eu envie d'essayer, pour voir.

Maintenant je suis accroc, je fais du noir et blanc et j'adore laisser tomber mon gros reflex numérique pour un boitier argentique.

J'aimerais casser quelques idées reçues et peut-être vous donner l'envie d'essayer vous aussi.

Tout d'abord, faire de la photo argentique, cela n'implique pas nécessairement l'utilisation d'un agrandisseur.
On peut très bien se passer de l'agrandisseur en numérisant directement les films négatifs.
Il faut pour cela un scanner de négatifs, un scanner Epson Perfection V600 coûtera dans les 300 euros.
J'utilise un Epson V500, sans être un fauve de guerre, pour le moment j'en suis tout à fait satisfait.

Faire de la photo argentique, cela n'est pas si cher que ça.
Mis à part de rares exceptions, tout les appareils argentique se trouvent en occasion.
J'utilise plusieurs boitiers, un Bessamatic deluxe, des années 60, ne m'a coûté que 80 euros.
Il utilise des films 135mm traditionnels, du petit format.
J'utilise aussi parfois un Rolleiflex, appareil mytique, acheté 300 euros.
Ou encore un Bronica 6x7, que j'ai acheté 450 euros.
Le point commun de ces appareils ?
La qualité est exceptionnelle !!!
Autant l'optique que la mécanique, ce sont des beaux objets, mais l'optique et la mécanique sont d'une grande qualité, à une époque où on accordait plus souvent de l'importance à la durabilité.
Mon Bronica que j'ai acheté 450 euros, se vendait à un prix équivalent à 5000 euros.

Bref, on trouve des appareils argentique moins cher que les reflex actuel alors que leur valeur d'origine les rendait pour certains inaccessible au commun des mortels.
Surtout que dans le cas du Rolleiflex ou du Bronica, ce sont des appareils moyen format.
C'est à dire que le format du négatif est grand, ce qui correspond à une résolution beaucoup plus importante que sur la pluspart des reflex actuels.

Pour le dévellopement, ce n'est pas bien compliqué lorsque l'on fait du noir et blanc.
Le matériel n'est pas très conséquent.
Il faut :
- Une cuve avec ses spires
- Un termomètre
- Une paire de ciseaux
- Un décapsuleur de pellicule pour les pellicules 135mm

Niveau chimie, pareil, du révélateur, du liquide pour bain d'arrêt (pas obligatoire), du fixateur et de l'agent mouillant.
La chimie n'est pas non plus très onéreuse. La liquide pour bain d'arrêt ainsi que l'agent mouillant peu durer très longtemps (je n'en vois pas le bout avec les miens).
Seuls le révélateur et le fixateur partent plus ou moins vite, mais ce n'est pas non plus ruineux de s'en procurer.

Pour dévelloper un film, c'est pas difficile.
Il suffit de savoir respecter des dosages, qui sont souvent indiqués sur l'emballage de la pellicule ou des bidons de chimie.
Il faut savoir respecter une température (avec une marge d'erreur quand même).

Développer un négatif, cela prend quelques minutes, demande peu de place.

Pratiquer la photo argentique c'est découvrir une nouvelle manière de prendre des photos.
On fait plus attention à la manière dont on cadre, on réfléchis plus à anticiper le résultat.
Mais je trouve que cette pratique est plus "zen" que la pratique du numérique.
On ne va pas mitrailler, et puis quand on a pris sa photo, on ne cherche pas à la regarder sur place.
Donc, on prend sa photo, et puis c'est tout.

Parfois, si on a pas pris beaucoup de photo, on doit attendre d'autre prises de vue pour finir sa pellicule.
Quand on dévellope et qu'on étend le film pour le laisser sécher, on découvre à vue les photos qu'on a pris.

C'est un instant magique, parfois on redécouvre des photos qu'on a finit par oublier un peu.

Un boitier argentique, c'est souvent un boitier bien plus simple qu'un boitier numérique.
Un réglage pour l'ouverture, un réglage pour la durée d'exposition, la mise au point et... c'est tout !
ça fait du bien parfois de se concentrer sur le principal, de laisser plus de place à la prise de vue qu'au matériel.

Aussi, beaucoup pensent que l'argentique, c'est une pratique difficile, car on ne sait pas si on a raté sa photo.
On ne sait pas si on l'a correctement exposée.
Va-t-elle sortir complètement cramée ou bien sous-exposée ?
On a cette peur car on est habitué à la photo numérique.
Seulement, pour rentrer rapidement dans les détails technique, un négatif argentique à une plage dynamique bien plus étendue qu'un capteur numérique.

La plage dynamique c'est la plage entre l'exposition maximum pour laquelle on aura encore des détails dans les blancs et l'exposition minimum pour laquelle on aura encore des détails dans les noirs.
En fait, l'argentique laisse une marge d'erreur beaucoup plus importante qu'en numérique.

Cela permet de compenser le fait qu'on ne puisse pas directement contrôler sa photo.
Là où on devra contrôler en numérique, on en aura pas besoin en argentique car de toute façon, du moment qu'on a a peu près bien réglé son appareil, on pourra sortir une bonne photo. Même si on se trompe un peu.

Le seul cas où on a vraiment besoin de contrôle, c'est lorsque l'on fait du studio.
Mais il existe, sur les appareils photos de studio, la possibilité bien souvent de charger du polaroïde et contrôler ainsi ses éclairages.

Et puis, la profondeur de champs est différente sur l'argentique, et là où on trouve du bruit sur du numérique, on trouve du grain, bien plus esthétique que le bruit.

Enfin, pour etayer mes propos, voici un exemple concret qui date d'hier soir.
Je devais aller boire un verre avec des amies dans un pub quand j'ai vu au loin une manifestation.
La lumière était sympa, j'avais eu la bonne idée de prendre avec moi mon Bessamatic.
Le Bessamatic a une cellule pour aider aux réglages, mais de nuit la cellule est dans les choux.

J'ai donc réglé mon boitier au pifomètre.
Voici ce que j'ai obtenu :



Enfin, un négatif correctement rangé a une durée de vie beaucoup plus importante qu'un fichier numérique.
Un négatif pourra toujours être exploité puisque c'est déjà une image en petit format. Un fichier numérique dépend d'un matériel informatique capable de le décoder et l'interpréter correctement.

Autres pages sur : continuer utiliser argentique

21 Janvier 2010 02:02:35

conconbremasque Bonjour. Merci de ce message je suis passé au numérique car trouver des "peloche 135 et 120" devient une galère. Mais je reste un inconditionnel de la pellicule argentique et je me suis bien garder de brader mes équipement RB67 F100 et D90X
Slts
21 Janvier 2010 07:23:03

Bonjour

Tu peux toujours commander des films sur internet, sur le site cady photo ;) 
Contenus similaires
a b w Photo
21 Janvier 2010 08:23:16

Je voudrais juste mettre la lumière sur un point : en argentique on ne parle pas de "dynamique" mais de "latitude de pose", si il est vrais qu'avec un film négatif noir et blanc ou couleur cette latitude de pose est très grande (elle change selon le film utilisé) en diapositive elle et très proche des tolérances dynamique de nos capteurs (voir pour certains films encore moins "tolérante").

Le pouvoir résolvant d'un film (sa capacité a transcrire le détails fin) et moins grande qu'un capteur numérique.

Le grain du film est, depuis le retour d'une mode 80's, devenu assez "tendance" (on crée même des plug in pour le recréer sur une image numérique). Mais il y a quelques années quand on faisait des mariages en argentique, pendant le souper on utilisait du fuji press 800ISO qu'on ne pouvait pas pousser parce qu'il se développe en c41 et que le grain explosait parce qu'on avait sous-exposé un peut pour ne pas avoir une vitesse trop basse je peux vous assurer qu'on le trouvait beaucoup moins beau ce grain... Mais aujourd'hui ça serai "fashon" ;p

Pour ma part, avec mon expérience actuel des technologies je pense que les appareils full fram d'aujourd'hui dépasse qualitativement le film moyen format 4.5x6 ou 6x6 et les dos moyen format numérique dépassent un plan film 4x5' inch.

Quoi qu'il en soit j'aime toujours utiliser mes appareils argentiques... j'ai garder un vieux rolleiflex et j'ai racheté un Hasselblad Xpan (panoramique 24x65mm)
a b w Photo
21 Janvier 2010 08:42:54

haligatogozaimassen a dit :
conconbremasque Bonjour. Merci de ce message je suis passé au numérique car trouver des "peloche 135 et 120" devient une galère. Mais je reste un inconditionnel de la pellicule argentique et je me suis bien garder de brader mes équipement RB67 F100 et D90X
Slts



je suis très étonné que tu n'en trouve plus... Tu es en France? parce qu'ici en Suisse presque tous les magasin de photo ont encore de la pellicule. Beaucoup on du 120 et du 135, et beaucoup ont des émulsions pro parce que la plus par de leur client qui achète de l'argentique connaissent bien la photo et n'achètent pas n'importe quoi... ;) 

Perso je n'ai pas de peine à trouver mes film, comme je suis aussi inscrit revendeur au registre du commerce je peux les commander directement chez les fournisseurs officiels...

Par contre je n'arrive pas à trouver quelqu'un qui puisse me tirer mes photo panoramique argentique couleur à un prix "raisonnable" :( 
21 Janvier 2010 13:22:22

Bonjour
Je suis en France je passe mes achats en Allemagne.
Comme précisé dans mon post les Gdes surfaces et le spécialiste que je ne nommerai pas on réduit leur offre à quelques formats 135 genre 12P 200 ou 400 Fuji Kodak couleur N&B impossible. Toutes les enseignes indépendantes ont pratiquement disparues plus de produits chimiques papiers etc....mais surtout il manque le contact avec des vendeurs pro et passionnés.
(Le grain des argentiques est comme plus esthétique que ces carrés superbement alignés. Même sur un fort agrandissement on peu "lire" la photo)
Je ne suis pas un pro uniquement un amateur j'arrive quand même à satisfaire ma passion Il faut juste prévoir quand on part faire un voyage. Concernant les tirages panoramique si j'ai des info je vous les communique
Slts
21 Janvier 2010 13:36:34

Et bien sur Bordeaux, je vais souvent me fournir chez Panajou Photo.

Ils vendent de la chimie et proposent un choix de films relativement satisfaisant.
Je ne pense pas qu'ils envisagent de ne plus faire d'argentique car ils ont une clientèle pour ça et ce sont eux-même des passionnés.

Peut-être que tu peux commander chez eux, je ne sais pas si ils font de la vente par correspondance mais pourquoi pas se renseigner ?

Sinon, tu peux commander su ce site :
http://www.caddyphoto.com/
21 Janvier 2010 23:28:42

Chouette alors, j'me sens moins seul!
Vivent les Pentacon Six, Zorki-4k, Olympus OM20, etc., etc. :D 
26 Janvier 2010 09:55:56

Bonjour à tous,
Un forum qui se propose de regrouper tous les amis des sels d'argent et de créer des groupes de photographes par région pour se voir "en vrai".

- http://amisdesselsdargent.com/forum/

@+
Philippe T
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS