Accueil » Actualité » Amazon fait la chasse à la contrefaçon

Amazon fait la chasse à la contrefaçon

Le géant de l’e-commerce s’attaque aux produits contrefaits qui sont vendus sur sa plateforme. Afin d’y arriver, Amazon met en place des mesures répressives envers les marchands tiers vendant des produits douteux.

Image 1 : Amazon fait la chasse à la contrefaçon

Amazon lutte contre les marchandises contrefaites depuis des années. Il a déjà essayé plusieurs méthodes répressives telles que l’imposition de frais élevés pour vendre des produits de marque et permettre aux marques elles-mêmes de signaler les faux vendeurs. En 2020, Amazon a décidé de fournir plus de données sur les contrefaçons aux forces de l’ordre pour que celles-ci puissent intervenir.

Amazon : des employés renvoyés pour avoir divulgué des données clients

Une lutte sans fin

Avant cette nouvelle décision, Amazon avait pour habitude de contacter les autorités seulement lorsqu’il jugeait que le dossier était suffisamment important pour engager une poursuite judiciaire. Maintenant, le nom du marchand, le nom de l’entreprise, les coordonnées et le produit contrefait seront partagés avec la police dès qu’un faux vendeur est identifié. Celui-ci sera bien évidemment retiré de la plateforme.

Amazon Prime : tarifs, vidéo, musique, partage de compte, on vous dit tout

Néanmoins, les marchands incriminés auront la possibilité de faire appel de leur sanction. En effet, l’erreur est humaine et il est possible qu’ils n’aient pas bien vérifié la source de leurs produits. Néanmoins, c’est tout de même un plan d’action bien plus direct et efficace que ce qu’Amazon avait mis en place par le passé. Auparavant, le géant américain laissait aux marques le soin d’envoyer les avis de retrait aux vendeurs. Il avait aussi essayé de dissuader la vente de produits à bas prix en imposant des frais élevés sur les produits de marque.

Amazon se construit un gigantesque QG pour concurrencer SpaceX

Enfin, pourquoi est-ce qu’Amazon intensifie sa lutte contre la contrefaçon juste maintenant ? Peut-être pour rassurer sa clientèle en croissance exponentielle. Ou alors pour entretenir une bonne relation commerciale avec les marques qui vendent sur sa plateforme. D’ailleurs, le fait que Nike ait abandonné Amazon fin 2019 est probablement en rapport avec la lutte de la marque de sport contre la contrefaçon.

Source : TechRadar