Accueil » Actualité » TikTok supprime des comptes qui postaient de la propagande de Daesh

TikTok supprime des comptes qui postaient de la propagande de Daesh

Le réseau social Tiktok vient de procéder à un nettoyage important en supprimant deux douzaines de comptes faisant de la propagande extrémiste particulièrement ceux faisant l’apologie de Daesh.

Image 1 : TikTok supprime des comptes qui postaient de la propagande de Daesh

D’après un article paru dans le Walt Street Journal, le réseau social vidéo a supprimé des comptes partageant du contenu de propagande pour Daesh diffusé dans le but de recruter de nouveaux combattants, mais pas de lui-même.

Daesh recrute via TikTok qui supprime (enfin) les comptes concernés

Les vidéos qui ont été visées par ce bannissement montraient des combattants armés de Daesh, des cadavres ou des femmes disant être « djihadistes et fières » le tout en suivant les codes de TikTok, émoticônes et filtres. Les comptes les diffusant ont donc été bannis par les administrateurs du réseau après signalement par le Wall Street Journal. Ni les équipes ni les algorithmes ne les avaient repérés. Certains de ces comptes avaient réussi à atteindre le millier d’abonnés, et la vidéo la plus appréciée à récolter près de 70 likes.

Les chiffres de la propagande terroriste de Daesh sur TikTok ne sont pas connus. La politique de ByteDance, sa maison-mère, n’est pas aussi transparente que celle de Facebook ou de Twitter. Facebook a annoncé le mois dernier avoir supprimé 26 millions d’éléments en lien avec des groupes terroristes comme Daesh ou Al-Qaeda ces 2 dernières années, dont 1,5 millions après la tuerie de Christchurch. 99 % d’entre eux ont été supprimés avant même qu’ils soient signalés. La principale raison de cette rapidité est l’utilisation d’une banque de données d’images et de vidéos qu’elle partage avec Twitter, YouTube, Microsoft, etc.

La lenteur de réaction est l’une des raisons des critiques à l’encontre de TikTok, mais ce n’est pas la seule. En effet, bien que ce réseau social soit très populaire auprès des plus jeunes, nombreux sont ceux à regretter le manque de contrôle de ce qui est posté ou qu’aucun contrôle d’âge ne soit mis en place. En effet, du contenu mature peut être posté et les équipes sont tellement réduites et les algorithmes de contrôle si peu efficaces qu’il est plus que probable qu’un très jeune utilisateur le voit avant sa suppression de la plateforme.