Accueil » Actualité » Google Chrome ne supprime pas les données des sites Google, même si vous lui demandez

Google Chrome ne supprime pas les données des sites Google, même si vous lui demandez

Un prétendu bug dans le navigateur web Google Chrome permet au géant américain de la technologie de continuer à suivre ses utilisateurs même après avoir supprimé les données de navigation.

Le problème a été signalé pour la première fois par le développeur Jeff Johnson, qui a mené sa propre enquête en réalisant des tests.

Google Chrome - Galaxie Media / Auriane Polge
Google Chrome – Crédit : Galaxie Media / Auriane Polge

Google mise beaucoup sur la sécurité de ses utilisateurs. En effet, Google Chrome avait par exemple annoncé que la prochaine version vous avertirait si les formulaires des sites web ne sont pas sécurisés. Mais ce n’est pas tout, Chrome devrait également bientôt cacher une partie de l’URL des sites web pour aider les utilisateurs à savoir sur quels sites ils se trouvent. Les applications Android et iOS pourront aussi vous alerter si vos mots de passe sont piratés.

Malgré ces mesures, Google semble toujours rencontrer des problèmes avec le respect de la vie privée de ses utilisateurs. Jeff Johnson a affirmé que même après avoir supprimé les « cookies et données de site » lorsqu’il quitte Chrome, le navigateur conserve toutes les données des utilisateurs des propres sites web de Google, y compris Google.com et YouTube.

Comme Johnson l’a documenté sur son blog personnel, lors de la fermeture de Chrome, ces deux services Google n’ont fait qu’effacer les cookies, mais ont conservé les données dans ce qu’on appelle le « stockage local ».

Les sites concernés appartiennent tous à Google

Alors que les cookies sont destinés à suivre votre comportement sur le web et à relier ces données à plusieurs sites, les données de stockage local d’un site particulier sont destinées à ne s’appliquer qu’à ce site afin de pouvoir être récupérées lors de votre prochaine visite.

Le problème ici, c’est que tous les sites concernés appartiennent à Google. La différence, du point de vue du suivi, devient de plus en plus minime lorsque le site et le navigateur appartiennent à la même société.

Pour corriger cela manuellement, Johnson a configuré Chrome pour qu’il supprime spécifiquement les données de Google et de YouTube en les ajoutant à la liste des « sites qui ne peuvent jamais utiliser de cookies » dans ses paramètres.

Source : lapcatsoftware