Accueil » Actualité » Samsung : les Galaxy S22 supporteront bientôt le ray tracing

Samsung : les Galaxy S22 supporteront bientôt le ray tracing

Samsung annonce que l’un de ses futurs processeurs Exynos permettra à sa prochaine génération de smartphones de supporter le ray tracing.

Image 1 : Samsung : les Galaxy S22 supporteront bientôt le ray tracing

La filiale de Samsung qui produit les puces pour smartphone Exynos vient de révéler sur Twitter deux images comparées avec et sans ray tracing. Cette révélation annonce des performances de traitement graphique bluffantes qui seraient rendues possibles sur l’un des prochains processeurs mobile fabriquées par la firme.

À lire aussi > Quels sont les meilleurs smartphones à acheter en 2021 (Android, iOS) ?

Samsung serait le premier à proposer des mobiles capables de supporter le ray tracing

Ce serait une première pour les téléphones mobiles : le support du ray tracing, cette technologie gourmande en calcul qui offre un rendu visuel des éclairages beaucoup plus réaliste sur les images numériques, en particulier sur les jeux vidéos. Samsung vient de confirmer qu’il travaille actuellement sur la prise en charge du ray tracing sur le processeur graphique (GPU) de sa future puce Exynos.

Samsung n’a pas précisé quel modèle de puce serait concerné, ni à quel moment la société compte la lancer sur le marché. Plusieurs experts prédisent qu’il pourrait s’agir de la puce Exynos 2200 qui équipera certaines versions du futur Galaxy S22, dont la sortie est prévue en janvier 2022.

Samsung s’est allié à AMD pour contrer Google et Apple sur le créneau des puces mobile

Sur le tweet du constructeur de mobiles, l’image disposant du ray tracing montre une véritable amélioration de la modélisation de la lumière. Si ces images correspondent à de véritables performances, l’Exynos 2200 serait comparable à la puce A14 Bionic d’Apple, le grand concurrent de Samsung sur le marché des smartphones. Samsung innove sans cesse pour se hisser au niveau de l’inventeur historique du smartphone, par exemple avec son Galaxy Z Flip 3 pliable, qui semble survivre à des tests de durabilité extrême.

Après que Google ait créé dans ses laboratoires le Google Tensor, une puce conçue sur-mesure pour son Pixel 6, Samsung s’associe ainsi au constructeur de processeurs graphiques AMD pour améliorer sa prochaine génération de puces mobiles. S’il parvient comme il le promet à prendre en charge le ray tracing sur mobile le premier, Samsung prouvera qu’il est capable de suivre, et pourquoi pas de surpasser les performances des toutes puissantes puces mobiles de la série A fabriquées par Apple.

Source : Gizmodo