Accueil » Actualité » Un smartphone en peau humaine pour une meilleure interaction

Un smartphone en peau humaine pour une meilleure interaction

Et si votre smartphone était capable de ressentir la même chose que votre peau. Des chercheurs français ont créé une peau artificielle capable de fournir des données tactiles à un smartphone ou un ordinateur.

Une équipe française vient de mettre au point une interface bien étrange, une peau artificielle pour smartphone. Grâce à elle, le téléphone est capable de ressentir les caresses, les pincements ou les chatouilles.

Image 1 : Un smartphone en peau humaine pour une meilleure interaction

Donner une peau artificielle à un smartphone pour le contrôler plus précisément

Il n’est pas exagéré de dire que la vidéo présentant une peau artificielle ultraréaliste en tant que coque de smartphone a de quoi donner des cauchemars. Pourtant les chercheurs y voient l’opportunité d’améliorer le niveau d’interaction que l’on peut avoir avec les machines, que ce soit les smartphones, les ordinateurs, mais aussi les robots. Cette couche de peau nommée Skin-On est capable de comprendre de nombreux gestes de l’utilisateur et de transmettre tout cela en détail afin que le logiciel puisse réagir.

Rien à voir avec le vieux LG SH240 et son clavier en silicone reproduisant la texture de la peau, cette peau artificielle peut réagir comme un touchpad multipoint, mais est aussi capable de détecter un pincement, une rotation, une pression, etc. Ainsi la vidéo illustre comment un smartphone devient capable de déterminer si l’utilisateur le tient de sa main droite ou gauche et d’adapter les raccourcis en fonction. On y voit aussi un service de messagerie poster une émoticône sourire après avoir chatouillé le dos du téléphone ou une émoticône surprise après une fessée.

Le plus surprenant est la simplicité du processus, bien plus simple en tout cas que les solutions actuelles donnant le sens du toucher aux robots. Développé de façon open source, que ce soit pour le logiciel comme pour le matériel, la page du projet Skin-On va même jusqu’à donner le mode d’emploi pour créer sa propre peau en vidéo. Elle est constituée de 2 couches de silicone entre lesquelles sont placées des électrodes sous forme de grille. Le tout est connecté à un microcontrôleur qui est capable de transmettre les informations à un ordinateur, un smartphone ou n’importe quel microcontrôleur, comme celui présent dans un robot ou une montre intelligente.